Pierrette en Sénégazelle

09 mars 2011

Merci

Me revoilà.....

Ansi s'achève le sèjour, c'est pas facile de repasser à la vie courante après une semaine chargèe de couleur, regard, sourire, senteur.

Fouler les terres du Sènègal à la rencontre de ce peuple si chaleureux a été pour moi un réel bonheur

Je reviens en ayant reçu mille fois plus que je n'ai donnè mission rèussie .

Je n'oublierai jamais  ces enfants avec un regard qui vous arrache les tripes..... 

Croyez moi, on voit les choses autrement !!!!!

 

Quand on a la chance de participer à La Sénégazelle....

on partage des moments forts avec des personnes qui ont les mêmes valeurs : entraide, solidarité, bonne humeur et défi personnel car les cinq étapes sont difficiles à franchir. et comme ils disent la bas : INCHALLA 

 

P1110083

 

Merçi  à tout ceux qui m'ont soutenue matériellement et financièrement, c'est aussi grâce à vous  que mon défi c'est accompli comme je le rêvais..... 

Posté par couriretpartager à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 mars 2011

sur le retour

 

Sur le retour avant de prendre l'avion à Dakar

un passage à l'Ile de GOREE -  patrimoine historique mondial ...

.(seule journée touristique  dans notre semaine)

 

http://www.au-senegal.com/Goree-patrimoine-historique.html

 

Emotions très particulières

 

 

Posté par couriretpartager à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mars 2011

Le Retour

 

 

 

RETOUR EN TAXI BROUSSE

 

P1110227

 

Samedi 4 et Dimanche 5 Mars 2011:  7H30.

Taxi Brousse puis car de l'Armèe Française du Cap Vert puis arrivèe à Dakar pour 12H 

Départ vers Dakar pour une journée de transfert vers la France. Deux options sont proposées, d’une part l’ile de Gorée qui mérite le détour pour son passé historique, et l’ile de N’Gor, endroit calme et paisible, loin du tumulte dakarois.

La majoritè opte pour l'ile de Gorèe

"moment très èmouvant à visiter la maison des esclaves": maison_esclave

Un quart d'heure en chaloupe suffit pour relier Gorée au reste du continent. D'une superficie de 28 hectares, l'île attire de nombreux visiteurs qui ressentent une émotion particulière en parcourant ses ruelles étroites et paisibles.   Trois siècles durant, de nombreux africains ont été réduits à l'esclavage et embarqués, à partir de l'île de Gorée, en direction du continent américain. Dans la fameuse Maison des Esclaves, à quelques encablures de Dakar on peut encore voir les cellules des femmes, des hommes ou des enfants, les cachots pour les rebelles, la porte pour le «voyage sans retour» donnant sur l'océan, et l'escalier à double révolution conduisant aux appartements des négriers…

 

http://webworld.unesco.org/goree/fr/index.shtml

 

En soirée, toute la tribu se retrouve dans un restaurant proche de l’aéroport afin de terminer le séjour.
 « Un groupe de gazelles très soudé, généreux, solidaire qui aura marqué l’histoire de la Sénégazelle. Une superbe ambiance tout au long de la semaine en espérant avoir répondu à leurs attentes. » selon le directeur de course. 
Aide des militaires du Bima

Le club attenant au restaurant est privatisé pour les gazelles avant de rejoindre l’aéroport Léopold Sedar Senghor vers minuit.

Pendant que le groupe enregistre les bagages pour le départ, les gazelles de la semaine B atterrissent à l’heure prévue.
L’organisation mise en place permet de gérer ces départs et arrivées.

Hélas les gazelles ne pourront se voir car les horaires sont serrés et le départ vers Paris via Casablanca décolle à l’heure.

Arrivèe a Paris vers 11H30 avec 30° de tempèrature en moins!!!!

et oui retour à la normal pour notre pays......

 

Posté par couriretpartager à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mars 2011

5ème ètape - Rôh

 

vendredi 4 mars - dernière étape... très èmouvante!!!

 

le staff..... préparatifs des ravitos

P1100643

Cette dernière étape s'apparente à une épreuve de trail dans la mangrove.

Les trois premiers kilomètres sont très piégeux, c’est du trail technique avec une quasi impossibilité de doubler. La sortie de ces méandres offre un terrain  plus roulant et  le ravitaillement situé à l’extrémité d’une lagune est le bienvenu.

A cet endroit, le vent s’est levé de manière très significative et les balisages mis en place quelques heures avant le départ de l’étape a souffert. Beaucoup de bambous et rubalises ont été couchés par ce vent fort et la tête de course a failli s’égarer...

Notre arrivée dans le village de Rôh, où certains enfants n'ont pas vu de blanc..

le touriste ne s'aventure pas à ce bout du monde ......et pourtant il y a beaucoup de chose à faire, en autre pour la scolarisation des enfants.

 

P1110067

Les enfants nous ont reçus dehors sur quelques bureaux de bois bancals

l'ètat d'une classe....

P1110055           P1110075

 

 

 

P1110071 

 

 

c'est dans cette école ou j'ai transmis les 2 documents que les enfants de ma commune avaient préparés pour les petits sènègalais.

 

Fatalité l'èquipe Camembert à les mêmes chaussures!!!!

Nous finissons 9ème sur 15

P1100727

En fin de journée, une remise des prix est organisée : chacune de nous a reçu une statuette africaine "Sénégazelle 2011". La soirée se termine au rythme de la musique africaine avec la participation d'un groupe de percussions.

.

 

Mon défi est accompli comme le rêvait..... Je n'oublierai jamais  ces enfants avec un regard qui vous arrache les tripes..... 

croyez moi, on voit les choses autrement !!!!!

P1110083

Quand on a la chance de participer à La Sénégazelle....

on partage des moments forts avec des personnes qui ont les mêmes valeurs : entraide, solidarité, bonne humeur et défi personnel car les cinq étapes sont difficiles à franchir. et comme ils disent la bas

Inchallah!!!!!

 

 

 

Posté par couriretpartager à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Les rècompenses

Le classement

35ème sur 64 (la vétérane du groupe)

Hyacinthe et moi avons formé l'èquipe "Camenbert"

(le 1er jour dernière au classement pour finir au Général 9 sur 15)

 

 

P1110357

Ce trophée est  celui qui m'est le plus chère......

Magnifique statuette Sénégazelle 2011

Ainsi se termine ma première sénégazelle, une aventure sportive et humaine remplie d'Emotions!!!

Posté par couriretpartager à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


03 mars 2011

4ème étape - Faoye

 

Jeudi 3 Mars 2011 : Etape de Faoye (8,7 kms)

C'est à 7h15 que les premières charettes hypomobiles quittent le campement de Simal pour rejoindre en 20 minutes la ligne de départ de l'étape dite des Mines de Sel, en direction de Faoye.

P1100659

Un peu moins de 9 kilomètres pour cette étape avec une formule nouvelle.

 En effet, Jean Michel Ferron, l'organisateur, a imaginé un départ contre la montre par groupe de 5 gazelles partant toutes les minutes, dans l'ordre inverse du classement.

Epreuve èprouvante avec un vent de face sur une mine de sel......

Un décor contrasté par rapport aux autres jours......

 Aujourd'hui dans la classe du CE1, je remets aux 24 élèves les trousses de l'Ecole d'Emilie à Soligny la Trappe. Trousses coussues entièrement à la main par les enfants du CE1 sous l'oeil attentif de 2 mamies d'enfants de cette classe . Merçi Emilie et les enfants de pouvoir aider ces petits sénègalais

P1100780

En descendant vers le fleuve, une surprise attendait les gazelles. Les athlètes se voyaient initiées à partager un repas dans la somptueuse demeure d'un commerçant libanais très apprécié sur cette rive du Saloum

 

P1100819

 P1100843

retour en charette puis pirogue pour retrouver

notre campement

 

demain dernière étape!!!!!

 

Posté par couriretpartager à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2011

3ème étape - Cajou/Simal

 

Mercredi 2 Mars 2011 - CAJOU / SIMAL

Dès 7H00 les pirogues s’éloignent du ponton du campement, destination CAJOU, à 40 minutes de notre lieu de résidence.

 

P1100190

L’étape de 9 kms  va  permettre de rencontrer les écoliers de Simal, là où nous logeons

Les sentiers empruntés aujourd’hui sont sablonneux et les appuis sont difficiles.

Les gazelles se sont habituées à ce type de terrain .

Dans le même temps, la gazelle Vèro du Doubs gazelle fiévreuse ce matin fait un léger malaise devant moi , elle est prise en charge par le pôle médical et ramenée vers l’avant de la course.

C’est tout le village de Simal qui s’est mobilisé pour préparer cette réception.
 
Les mamans ont revêtu leurs plus beaux habits.
 
 L’émotion est grande dans le groupe lorsque l’un des enseignants, Monsieur THIAM, responsable de secteur éducatif et culturel, s’adresse aux gazelles en les remerciant de leur action de solidarité.

Il précise que depuis que la Sénégazelle vient les rencontrer, l’absentéisme a énormément diminué, et qu'il espère que l’opération sera reconduite à long terme
 
P1100534 distribution des dotations avec Corinne,Sabine et Odile dans la classe du CM1
voici le carton des dotations pour 38 élève présents actuellement, mais prévoir toujours 5 de plus.......
 

 

 

 

 

P1100525
 
Après une sieste bien méritée, 23 mères de familles sont venues chercher les gazelles afin de les amener chez elles et leur faire partager leur quotidien.
 P1100513Nous sommes 3 à nous rendre chez Maïmouna NDour mère de 9 enfants à 45 ans , thè et arachides à volontè....
Moment èmouvant de voir leur façon de vivre..... mais ils sont heureux il ne connaissent pas autre chose!!
  
Le diner, toujours succulent, à base de poissons grillés termine la journée.
La soirée sera ponctuée par un défilé de mode, une dizaine de gazelles faisant office de mannequins.

 

Bonne nuit, demain sera un autre jour

Posté par couriretpartager à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mars 2011

2 Etape

Mardi 1er mars 2010 Ile de Firane

A l'arrivèe sur l'ile:

A la descente de pirogue.... rinçage de pied obligatoire et bien s'essuyer afin de courir ensuite ( sur la photo: casquette blanche,  tenue de notre partenaire Decathlon, chaussettes jaunes et Chaussures bleues) et Annick les pieds dans la bassine.....

pied_ile_2__tapes

Jean Michel le Staff nous signale que les seuls habitants de l'Ile sont les serpents les hyènes et les chacals!!!!

 

S1-0301_camp_vudelamer_200

 

 

 

Le jour se lève à peine sur le campement de Simal et les piroguiers préparent déjà leurs embarcations.

Dans quelques minutes, les gazelles vont traverser le bras du fleuve Saloum qui les sépare  de Firane, une île  située à 15 minutes en face de notre lieu de résidence.

 

7h45, la première pirogue s’éloigne du ponton avec à son bord les randonneuses et l’équipe d’organisation. Les moyens de communication, quad, mobylettes, ont déjà été positionnés la veille.

 

Marion

 

8H00, c’est au tour des coureuses de monter dans ces embarcations afin de rejoindre la ligne de départ d’une étape atypique, faire le tour d’une île déserte est toujours un moment d’aventure.

Allez Marion (èquipe telle Mère telle Fille ) quel bonheur de courir ensemble!!!!

 
Le départ est donné au pied d’un énorme baobab sacré, un des seul arbre qui a réussi à survivre sur dans cet univers maritime plutôt hostile.


 
 
 Après 1 km d’effort, l’allure se ralentit car le sol devient plutôt « crème brulée », comme il a été précisé lors du briefing d’avant-course.

S1-0301_course_200Le rythme imposé par Myriam GUERROIS est très élevé et ce sont plus de 3 minutes qui la sépareront de Marion JOUSSERAND, sa dauphine, et 5 minutes 55 secondes de Coralie QUEYRA.
 
Chantal et Monique accompagnèes d'Audrey(sans dossard) notre infirmière qui court aujourd'hui pour le plaisir  
 
Le ravitaillement situé à mi-parcours est le bienvenu car le vent chaud qui souffle de face dessèche le peloton.
Une des concurrentes connaitra d’ailleurs un « petit coup de moins bien », rapidement pris en charge par le service médical et sanitaire qui jalonne la course. 

 

 
S1-0301-P1100362La ligne d’arrivée est visible de loin, mais il faut encore contourner la pointe de Firane avant de la franchir sous les rythmes des djembés des femmes locales qui sont venues accueillir les coureuses.
 
Il n’y a pas d’école à cet endroit. L’action de solidarité du jour étant orientée vers des écoles non rencontrées, et vers le club de football local.
 
Vers 17 heures les 3 Alençonnaises ont remis des ballons et tee shirt offerts par la FSGT et la Fédération Dèpartementale du Football de l'Orne
 
Les danses qui s’en suivent prouvent que le groupe est bien préparé physiquement et cela promet de belles empoignades dans les jours à venir.
 
L’après-midi est  consacrée à la préparation de la dotation de demain pour les écoles de Simal, mais aussi au repos et à la baignade.
En soirée, c’est  la chorale de Mar-Lodj, forte d’une quarantaine d’éléments qui anime la fin de journée avec un répertoire  très varié et très apprécié. 
A l'arrivèe de l'ètape montèe d'adrènaline!!!!!
A demain......pierrette_danse_2_tape
 
  
 
 
 
 
 
 
 
 

Posté par couriretpartager à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 février 2011

combat de lutte

Un soir, au village nous avons assisté à un championnat de lutte sénégalaise.
Tous les les villageois et les supporters des lutteurs sont là, ils viennent parfois
de loin pour encourager leur lutteur.
L'ambiance est animée ..
.

 

lutteur
 
Le gagnant recevra un sac de 50 kg de riz qui lui permettra de nourrir
sa famille pendant un mois

Posté par couriretpartager à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

1ère ètape - YAYEME

 

Allez pas d'hèsitation, je l'ai voulu et j'attends depuis 1 ans !!!!!

La tension est palpable dans le peloton, non pas pour la peur de la performance mais simplement par le fait d’être là, en pleine brousse, à des centaines de kilomètres de chez soi et de voir aboutir ce projet

 

senegazelle_2011_318

 

Aujourd'hui dèpart 8h 

Etape de 11,8 kms c'est l'approche du sable et de la chaleur !!!!

Aussi on forme une èquipe.... pour les 5 jours de course (seulement 2 nanas, mais nous sommes 3 ...  après concertation ) hyacinthe et moi partons pour l'equipe Camembert .

et oui!!! on dèfend nos produits règionnaux au fin fond de la brousse...........

Le terrain est sablonneux et le vent s’est levé. Les appuis fuyants rendent   la course difficile mais rapidement un petit groupe de cinq, six coureuses prennent les devant.

 
 
Un troupeau de zébu oblige les coureuses à contourner le parcours initial de quelques mètres, mais les cornes de ces animaux imposants font peur… Des zébus, des gazelles, le décor est planté...
 
 
Après le ravitaillement situé à mi parcours, les concurrentes doivent traverser un petit groupement de cases  dont les propriétaires ont autorisé la traversée. Interdit de courir dans cette propriété privée. Toute les filles jouent le jeu et apprécient les encouragements  des habitants. 
 
 
 
Une haie d’honneur de plus de 500 élèves  attend les gazelles à l’entrée du village de Yayéme.

La première gazelle a terminé en 50'11".

Après l'arrivée avec Anne, Hèlène et Armelle une vive émotion lors de la remise des fournitures à une classe de CM2 (ècole privèe)  à qui nous nous sommes présentées.

Dans la dotation j'ai remis les trousses crees par les femmes de  l'atelier fèminin du collectif d'urgence .P1100111

 

 

P1100115

Ce sont donc  253 enfants qui ont reçu individuellement leur trousseau d'affaires scolaires.

Pour le retour, une quinzaine de calèches nous attend pour retrouver le camp de Simal.

P1100135

Au cours de diner, il y a eu la remise du maillot jaune du jour à Myriam. 
 Un maillot orange remis à une gazelle victime de la délation du groupe suite à une petite ou grosse bêtise
 
C’est Séverine FRESNEAU la suissesse qui a eu le privilège de recevoir ce premier maillot afin lui remonter le moral suite à l’incident lors du passage à la douane à l’arrivée à l’aéroport samedi soir.
 
 
 
 
 
Demain, étape de l’ile de Firane…

 

Posté par couriretpartager à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]